Qui suis-je ?

Je suis Médiatrice et Avocate.

Je suis membre de l’association des médiateurs européens (AME) et de l’association pour la médiation familiale (APMF).

J’interviens en tant que médiatrice familiale auprès de la Cour d’appel de Paris.

Pourquoi le choix de ces deux métiers en simultané ?

J’ai pu observer que lorsque le conflit familial est trop important, un tiers est nécessaire : ce tiers peut être le Juge, il peut être l’Avocat mais il peut être aussi le Médiateur Familial…

Chacun de ces acteurs a son rôle et sa mission dans la résolution du conflit : le Juge cadre le conflit par la loi, l’Avocat conseille en droit, assiste ou représente son client, le Médiateur Familial aide à la reconstruction d’une relation rendue difficile, au rétablissement du dialogue, au choix d’un accord juste, au rétablissement d’une relation joyeuse, plus équilibrée.

Par le métier d’Avocat, je permets à ce que mon client soit préservé dans ses droits et à ce qu’il soit entendu.

Par le métier de Médiateur Familial, je permets à ce que chacune des personnes en conflit puissent échanger sur les désaccords de manière constructive et non destructrice.

En effet, par la médiation, je permets à chacun d’être écouté et entendu, entendu et écouté, sans prendre parti pour l’un ou l’autre, ni juger ou moraliser l’un ou l’autre.

Une solution confortable pour chacun pourra être expérimentée puis choisie d’un commun accord par l’ensemble des membres de la famille.

L’accord définitif pourra porter sur le choix de la garde des enfants, le montant de la pension alimentaire…

La médiation familiale favorisera une relation plus épanouissante pour chacun.

Je suis convaincue que par l’écoute réciproque, la relation conflictuelle peut être dépassée.

La médiation familiale permet un présent et un avenir plus serein.

Signature